Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 22:27

http://innovablog.com/wp-content/files/2008/02/erreur-404-martinkorner.png

 

 

 

Une coupure internet ce matin... Pas une petite, une longue, jusqu'à 22H...

 

 

Cela nous rappelle (si besoin est) notre vulnérabilité par rapport aux réseaux. La dématérialisation est nécessaire (économie de papiers, de déplacement notamment) mais livre l’ensemble de la population au bon vouloir de l’opérateur historique (France télécom devenu Orange) d’assurer un service de bonne qualité.

Or, depuis sa privatisation, France Télécom est devenu un opérateur comme un autre (pire qu’un autre si l’on en croit le taux de suicide) et semble parfois délaisser la notion d’intérêt public pour une vue à court terme (la satisfaction de son actionnariat par un développement rapide à l’étranger). Je me rappelle encore cet opérateur me dire qu’il ne viendrait pas réparer mon réseau (qu’il avait dégradé lui-même par une intervention ratée) car je n’étais plus chez lui mais chez un concurrent. La distinction entre le réseau (public) et l’opérateur (semi-privé) ne se faisait pas (même si elle est obligatoire). Un chantage illégal en quelque sorte. Bien entendu mon cas est loin d’être un cas isolé. Il m’avait fallu deux mois de tractation pour obtenir réparation. Le tout sans aucun dédommagement du préjudice. Dans un monde en réseau, être coupé du monde peut avoir des conséquences tragiques. Avec le dégroupage on perd internet mais aussi la télévision et le téléphone d’un seul coup.

Cela doit nous amener à nous poser des questions sur les autres privatisations. Je pense à la Poste (qui délaisse les campagnes), aux transports (SNCF/RFF) mais aussi (et surtout) à l’électricité  (EDF/ERDF). Ces vagues de privatisations ont  entraîné une très grande complexité dans les offres (qui comprend les tarifs de la SNCF aujourd’hui ?) et une augmentation globale des prix (le prix du gaz, normalement indexé sur celui du pétrole monte en flèche depuis sa semi-libéralisation l’année dernière). Tout comme la libéralisation du téléphone avait entrainé une hausse des abonnements (pénalisant les personnes à bas-revenus et isolées). Dans une période difficile pour de nombreux français ces choix peuvent être discutables (même s’il n’y a jamais de débat sur la question).

Pire, il faut nous poser la question de la sécurité. Quitte à faire vieux jeu, je préfère que la centrale nucléaire de Saint Laurent reste gérée par l’état. Je n’ai pas confiance dans un investisseur privé pour assurer sa sécurité. Tout comme je préfère l’action de nos gendarmes plutôt que l’action d’une milice privée pour assurer notre défense.

Une coupure internet liée à une sécurité négligée n’est pas un drame. C’est juste embêtant. Une coupure électrique est dangereuse, un incident nucléaire peut être gravissime. Restons vigilants quant à nos choix de société.

 

 

Pour l’anecdote, après quelques heures de discussions au nom de la mairie auprès des hotlines Orange je déplore auprès de l’opératrice  de ne pas avoir de responsable « humain » de notre secteur. J’aurai aimé que France Télécom/Orange ait la courtoisie  d’appeler les communes en cas de souci. L’opératrice me répond d’un air navré : « vous savez, nous aussi on aimerai avoir un responsable humain ». Tout est dit…

Partager cet article

Repost 0
Published by Beaugency webmaster - dans Sujet Nationaux
commenter cet article

commentaires