Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 18:24
http://www.uniondesfamilles.org/images/enfant-ecole.jpg


Scène terrible à Beaugency lundi dernier. Un gamin va à l'école. C'est la rentrée. Il a légèrement mal au ventre. Sa mère pense qu'il se fait prier et ne s'alarme pas. Comme le ferait n'importe quelle maman.

A peine sorti de chez lui il est pris d'un violent malaise. Il s'écroule. Un passant s'arrête, puis un autre, puis moi.  Cinéma ? Non. Ca se sent tout de suite. Ne paniquons pas, révisons les cours de secourisme en accéléré. Ca tombe bien je suis avec deux ambulanciers. Je me surprend à penser que dans son malheur il a certainement de la chance ce petit.

On révise donc l'AFPS ensemble. Sans se parler pourtant:
1 - Protéger: La voiture le protège, il est sur le trottoir. Pas de danger.
2 - Prévenir: Les  pompiers sont appelés rapidement, pas de raison de s'affoler.
3 - Secourir: Difficile ça. Non seulement nous ne sommes pas médecins mais il fait froid, les conditions sont délicates. Est-il conscient ? A priori non il ne répond pas aux sollicitations. Portant il n'est pas "dans les pommes". Que faire ???

Le pouls devient faible, il commence à délirer. son teint devient blanc, puis bleuâtre. Il fait froid, bon dieu qu'il fait froid ! Les pompiers n'arrivent toujours pas. Il délire. Et ces pompiers qui n'arrivent toujours pas...

Pourtant ils font vite, 5-10 minutes, pas plus. Et pourtant c'est trop. Le temps est relatif on dit. Je confirme. Son coeur s'arrête. Un de nous trois à le bon réflexe, le massage cardiaque évidemment. C'est une sacrée responsabilité pourtant de se lancer dans un massage cardiaque... Les pompiers arrivent enfin. On se sent soulagé, on se dit que forcément tout va s'arranger. ca ne peut QUE s'arranger. On ne meurt pas à 7 ans dans la rue en allant à l'école.

Et pourtant si.
Comment rentrer chez soi ensuite ? Faire comme si de rien n'était. Que dire à la maman ? Comment expliquer ? Vivre avec ?

Je ne te connaissais pas et pourtant quelque part tu me manques. J'aurai aimé pouvoir faire plus, mieux... Mais quoi ? J'aimerai surtout avoir des réponses. Comment peux-t-on mourir en allant à l'école ? Un accident on y pense mais pas ça...

Et aujourd'hui la vie redevient "normale". Et c'est terrible ça. On pense forcément qu'une injustice pareille va faire la une des journaux. Pas un mot. La République du Centre titre sur des faits divers sordides et sans intérêt. Je ne suis pas journaliste. Et tant mieux finalement...

Tu m'as appris quelque chose sans le savoir petit pourtant. Profiter de la présence de mes gamins. Et rien que pour ça je te suis infiniment redevable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Beaugency webmaster - dans Social
commenter cet article

commentaires

cécile 02/08/2010 19:21



térible histoire. c'est vrai que les journeaux du coin n'en ont pas parler.


merci d'avoir agit ainsi pour lui. c'est vrai que dans ses situations le temps passe trés trés lentement mais vous avez fait tous votre possible et meme des pro n'auraient peu etre pas pu faire
mieux



stéphanie 20/01/2010 16:40


Avec de très tendres pensées pour Dimitri, ses parents...............


GABRIELLE 17/01/2010 22:09


J'ignorai. C'est vraiment terrible. Te reste à accepter qu'il existe des situations où on ne peut rien faire et vivre avec pour passer au lendemain et au lendemain etc...

Merci à toi et pour toi.


Beaugency Webmaster 10/01/2010 19:03


C'est gentil. Je dois t'avouer que les nuits sont courtes pour moi en ce moment. Je n'ose même pas imaginer l'état de ses parents.


Polyb 10/01/2010 15:57


... Bon sang. Je pense à cet enfant, je pense à ses parents, à ses proches, et à toi... pffffffffff