Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 17:54



... D'avoir Christine Lagarde à la tête de notre économie ?

On sait que depuis un moment c'est l'économie qui dirige la politique et pas l'inverse, mais en ces temps de grandes bousculades financières il est utile de se poser la question.


Ce qui définit un bon politicien c'est d'avoir une vision d'avenir:


« Que de détours pour dire une chose au fond si simple : il faut que le travail paye. Mais c’est une vieille habitude nationale : la France est un pays qui pense. Il n’y a guère une idéologie dont nous n’avons fait la théorie. Nous possédons dans nos bibliothèques de quoi discuter pour les siècles à venir. C’est pourquoi j’aimerais vous dire : assez pensé maintenant. Retroussons nos manches. »
 
Assemblée nationale, le 10 juillet 2007


LOI TEPA:

-  défiscalise notamment les heures supplémentaires
- abaisse les droits de succession
- ajoute une catégorie d'abattement à l'ISF
-  abaisse le seuil du bouclier fiscal pour les revenus les plus élevés.

Commentaire: "pour le travail, l’emploi et le pouvoir d’achat" (TEPA), elle avait eu cette phrase : "Selon la formule désormais célèbre, travailler plus permettra à chacun de gagner plus".
les chiffres récemment publiés par l’Observatoire des inégalités. Prétendre que chacun va pouvoir travailler plus et gagner plus est donc parfaitement mensonger

De savoir juger le présent


17 août 2007, conférence de presse
«L’économie française repose sur des fondamentaux qui sont solides [...] Je ne conçois pas aujourd'hui de contamination à l'économie mondiale»

17 août 2007, dans «Le Parisien»

«Ce n'est pas un krach [...] Nous assistons aujourd'hui à un ajustement [...] une correction financière, certes brutale mais prévisible»

5 novembre 2007 sur «Europe 1»

«La crise de l'immobilier et la crise financière ne semblent pas avoir d'effet sur l'économie réelle américaine. Il n'y a pas de raisons de penser qu'on aura un effet sur l'économie réelle française»

18 décembre 2007, sur «France-Inter»

«Nous aurons certainement des effets collatéraux, à mon sens mesurés. [Il est] largement excessif de conclure que nous sommes à la veille d'une grande crise économique»

22 janvier 2008, sur «Europe 1»
«[Un krach?] Il faut éviter les mots spectres, les mots angoisse comme ça [...] Je crois qu'on a observé une correction brutale sur les marchés asiatiques, européens dans la foulée»

10 février 2008, au G7 au Japon
«Nous ne prévoyons pas de récession dans le cas de l'Europe»

11 février 2008, dans «Le Figaro»
«Si les États-Unis devaient éviter la récession, leur croissance sera toutefois très faible. L'Europe sera elle aussi touchée».

26 mars 2008, conférence de presse

«L'environnement international est difficile […] La volatilité actuelle des taux de change et le niveau du dollar sont un risque pour notre croissance»

1er juillet 2008, dans «Le Figaro»
A l'orée de la présidence française de l'UE, Lagarde veut rester comme le ministre français ayant permis à l'Europe «d'éviter la crise financière d'après»

15 septembre 2008, sur «Europe 1»
«L'ensemble des autorités bancaires, le Trésor, les banques centrales se sont concertées pendant plusieurs jours, les mécanismes sont en place, il n'y a pas panique à bord»

16 septembre 2008, conférence de presse
«[La crise aura] des effets sur l'emploi et sur le chômage [pour l’heure] ni avérés ni chiffrables»

20 septembre 2008, conférence de presse

«Le gros risque systémique qui était craint par les places financières et qui les a amenées à beaucoup baisser au cours des derniers jours est derrière nous»

21 septembre 2008 sur «Europe 1»
«Je ne suis pas euphorique, pas plus que je n'étais catastrophiste […] La crise est loin d'être finie»"Il faut

Sans parler du budget 2009, déjà périmé. Avouons malgré tout qu'elle n'en est pas l'unique responsable. Woerth (Ministre du budget sous sa tutelle) disait que l'INSEE se trompait. L'avenir lui à montré que lui se trompait. Je ne me rappelle pas l'avoir entendu reconnaître son erreur.

Le jugement de ses pairs et des spécialistes.

Christine Lagarde se voit attribuer en 2007 par le quotidien britannique Financial Times la dernière place dans un classement des performances des ministres de l’Économie de la zone Euro.

Une morale au-dessus des aléas du temps

« Connaissez-vous Patrick Dils, madame le ministre ? » a demandé le député Jérôme Cahuzac à Christine Lagarde le 23 septembre, dans les sous-sols de l’Assemblée pendant l’audition de la ministre des Finances par la commission des Finances. "Patrick Dils a fait 15 ans de prison pour meurtre. Il a touché 1 million d’euros pour réparer l’erreur judiciaire subie », explique le parlementaire. Sans provoquer la moindre réaction de la ministre.Un million d’euros vite comparés, devant la commission des Finances, aux 45 millions accordés à « Nanar » pour préjudice moral, après 15 ans de procédure et quelques 9 dossiers différents ouverts dans les tribunaux.Selon Christine Lagarde, questionnée sur le sujet mardi après-midi, Tapie devrait conserver « environ 30 millions d’euros nets d’impôts ». Une somme à laquelle il faut rajouter les 45 millions pour préjudice moral, ce qui donne un total de 75 millions. Charles de Courson, rapporteur de la commission, parvient lui à 130 millions d’euros. Soit pas loin du double. Lagarde, qui persiste à assumer seule la décision de recourir à un arbitrage après que la justice avait tranché, a promis de faire parvenir pour comparaison les notes de ses services aux députés.


La liste des mensonges est longue hélas: Voir cet excellent article par exemple.


Qui veut sauver le soldat Lagarde ? De mon côté je prévois un largage dès le prochain remaniement... Du moins je l'espère....

Partager cet article

Repost 0
Published by Beaugency webmaster - dans Politique
commenter cet article

commentaires

GABRIELLE 28/10/2008 21:44

Notre petit Ecureuil Balgentien peut-il résoudre le problème :

Sachant qu'il dispose de 750 millions d'euros de noisettes d'avance, calculer le nombre d'hibernations qui lui permettra de ne pas manquer !

Affections Démocrates !

Beaugency Webmaster 21/10/2008 20:49

J'en ai bien peur aussi :(

Néanmoins, on peut toujours espérer, ça coûte pas cher ;)

Catherine Rainotti 21/10/2008 11:48

Même si " la plus américaine des Françaises " est larguée au prochain remaniement, elle sera remplacée par quelqu'un qui partagera forcément le même point de vue que le boss suprême : l'admiration inconditionnelle du modèle américain. Ce fameux modèle qui fait si bien ses preuves en ce moment.
Disons que le prochain ministre aura la langue mieux affûtée pour nous vendre des vessies pour des lanternes.
Par conséquent, je suis loin d'être convaincue que nous gagnions au change.