Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 17:41
Le buzz autour de Fansolo prend de l'ampleur et commence à alerter au niveau national. Il est temps !



A quand la fin du ridicule pour Grouard ? Quel intérêt peut-il trouver à cette parodie de justice ? Comment un avocat peut-il plaider une affaire sur internet sans connaître ne serait-ce que le pseudo de l'accusé (Fansolo, fuzolo ) ? On a la justice que l'on mérite et il me semble que l'on mérite mieux que ça !

Un juge s'était déclaré inapte à juger une telle affaire (dont j'ai oublié les références navré, je ne pensais pas en avoir besoin plus tard) et avait demandé a être formé à Internet avant de pouvoir juger. On peut donc aussi faire preuve de grandeur en s'avouant incompétent dans un domaine. Quid des juges Orléanais ?

Texte intégral de l'article:

"La vengeance est un plat qui se mange froid... Le député-maire UMP d'Orléans Serge Grouard vient de faire condamner en référé I'auteur d'un blog humoristique anonyme intitulé " Les amis de Sergé Grouard ' qui l'avait particulièrement agacé durant la campagne municipale, en commentant ses faits et gestes avec force révérence ridicule et fautes d'orthographe systématiques.Difficile de prendre au sérieux un pseudo-site de soutien dont les tribunes étaient titrées : " La liste de notre Serge enfin des voilée" , ou " Ce Serge disait qu'il feré en 2001 "... Le procédé était grossier, voire lourdingue mais signait d'office la plaisanterie.

Le tribunal d'Orléans en a jugé autrement. S'il a débouté Grouard sur le fondement de Ia loi de 1881 protégeant la liberté de la presse, il a condamné l'auteur du blog, Antoine Bardet ,30 ans (qui figurait sur une liste socialiste), à près de 10 000 euros de frais : 3 900 de frais d'expertise, 3 500 de frais d'avocat et à deux insertions dans la presse à concurrence de 2 000 euros chacune... sans compter Ia fermeture définitive du blog fautif. Ouf !

Un malheur n'arrivant jamais seul, le blogueur puni est désormais menacé dans son boulot
: après avoir été fermement invité en juillet à quitter son poste au iein d'un centre de gestion des fonctionnaires du Loiret. il s'est fait muter à l'Agence de l'eau Loire-Bretagne à compter du 1 ' octobre. Or le directeur général de cette agence a brutalement mis fin à son contrat la veille du jugement. Et I'a remis à disposition de son administration d'origine pour v subir une procédure disciplinaire. En clair, il risque la révocation.

A quand le bannissernent de la bonne cité d'Orléans, comme dans l'Antiquité ?"


Un grand merci au site  Côté Boulevard pour avoir récupéré cet article.

Partager cet article

Repost 0
Published by Beaugency webmaster - dans Politique
commenter cet article

commentaires